News

Le 11 mai 2019 a eu lieu à Zurich l'événement le plus important de l'année pour l'ODEC. Lors de l'Assemblée des délégués, la prise de position relative aux revendications concrètes d'amélioration pour le niveau ES a été présentée. Le discours de Rosmarie Quadranti, Conseillère nationale du PBD, a été un moment fort.
Maintenant que le Parlement s'est prononcé en faveur du renforcement du niveau des Ecoles supérieures, agissons. Le Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation SEFRI a lancé un projet dans ce sens, projet auquel l'ODEC participe. Dans sa prise de position pour le SEFRI, l'ODEC a résumé les besoins du point de vue des diplômés ES.
En vue de l'Assemblée des délégués 2019, j'ai repensé à ma première année en tant que Président de l'ODEC. Quand mon prédécesseur Patrick Hähni m'a annoncé quitter la présidence, je me suis dit : "Eh bien, je vais le remplacer facilement. Je siège au Comité depuis quelques années déjà et je sais en quoi consiste cette fonction".
C’est une femme très demandée - chez Ursula Renold, des demandes quasi quotidiennes lui parviennent du monde entier. La chercheuse en formation du Centre de recherches conjoncturelles KOF de l'EPF Zurich est une sommité dans la formation professionnelle et elle sait comment résoudre les problèmes et mettre en œuvre les réformes. Néanmoins, elle accorde régulièrement du temps à l'ODEC.
L'ODEC salue vivement l'acceptation des deux motions en faveur du renforcement des Ecoles supérieures : 18.3240 é, Conseil des Etats (Fetz), Renforcer les Ecoles supérieures; 18.3392 n, Conseil national (CSEC-CN). 
Un projet prometteur pour un meilleur positionnement du niveau ES a démarré le 07.03.19 à la Confédération. Ramona Nobs, responsable de la Formation professionnelle supérieure au SEFRI, évoque ce qui s'est passé jusqu'à aujourd'hui, comment l'ODEC peut s'impliquer et quand les premiers résultats sont attendus. Les membres de l'ODEC peuvent suivre l'évolution du projet dans leur espace membre.
La motion "Renforcer les Ecoles supérieures" a été adoptée en 2018 par le Parlement suisse. Maintenant, il s'agit de rédiger en 2019 une proposition de mise en œuvre. Or, une grande question subsiste : que doit-on faire exactement pour renforcer les études ES ? L'ODEC a consulté ses membres.
Pour la neuvième fois, l'ODEC conduit une étude à grande échelle avec des diplômés et étudiants ES. Cette fois-ci, en plus du sondage sur les salaires, cette étude comportera des questions sur la numérisation et le renforcement des Ecoles supérieures. Ces données revêtent une grande importance pour l’ODEC pour pouvoir gérer le positionnement ES. En 2019, cette tâche incombe également au Secrétariat d’état à la formation qui doit mettre en œuvre la motion correspondante. L'ODEC participera à ce processus.
Nombre de certifications; chiffres selon hommes et femmes; types de certification ... Voilà ce que l'Office fédéral de la statistique étudiait jusqu'à aujourd'hui pour la formation professionnelle supérieure. Aujourd'hui, c'est différent. Grâce à une enquête publiée en janvier 2019, des informations bien étayées sont désormais disponibles pour la première fois. Toutes les personnes ayant passé en 2016 un examen final d'Ecole supérieure ont notamment été prises en compte.